Les Normes Carrelage pour vous protéger

Bonus technique N°3 : (Pour les clients qui s’intéressent aux normes)

Prenez en compte les ‘normes’ qui s’appliquent selon l’endroit où vous allez poser votre carrelage.  (Mais il faut aussi comprendre que les normes ne s’appliquent pas au choix commercial qu’on trouve chez la plupart des grands distributeurs et salles de discount.)

Venez nous voir

 

Les normes vous protègent

Pour la plupart des clients les normes qui s’appliquent sont un peu floues.

Les différences de prix pour revêtir vos sols peuvent cacher d’autres détails importants comme : la qualité, la matière, les formats, la durée de vie … et surtout si c’est un choix commercial.  Vous pouvez savoir si on vous a livré un choix commercial, si c’est marqué sur l’emballage ‘cc’.

Check-list

Le choix commercial : est-il le meilleur choix ?

Quand on va dans un magasin de carrelage ou une grande surface de bricolage en France, le vendeur rassure le client en disant, c’est « un premier choix commercial ».  Il peut aussi montrer les normes EN (Européennes) mais, bien entendu, ces normes ne s’appliquent qu’aux carrelages qui ne sont pas déclassés.  Et le ‘1e choix’ est le meilleur des déclassés.

L’usine avec laquelle je travaillais, vendait des premiers choix moins chers et les acheteurs des grands groupes (notamment français) étaient à l’affût à tout moment pour les acheter.  Mais les carrelages ‘premium’ répondent aux normes EN (Européennes) concernant la planimétrie, la constance de la couleur, et le calibrage (2 mm de variation sont tolérés car il s’agit de cuisson).  Et heureusement pour l’usine, les pays comme les États-Unis, le Japon et les pays du Moyen-Orient ne veulent rien d’autre que la version ‘premium’.

Un carrelage ‘premium’ au prix d’un déclassé ?

Je ne dis pas que de temps en temps l’usine ne déclassait pas un lot qui n’avait aucun défaut parce qu’ils avaient besoin de faire du chiffre d’affaire ou de réduire leur stock.  Si vous tombez sur un lot ‘premium’ au prix d’un ‘choix commercial’ vous tombez vraiment bien.  Mais si vous étudiez le Guide du carrelage d’une grande surface de bricolage vous verrez qu’ils préconisent 5% de carrelage défectueux dans les palettes de carrelage qu’ils vendent.  C’est la preuve que c’est un carrelage déclassé que le magasin propose et aussi une partie de la raison pour laquelle il vous incite à acheter 10% de plus.

Ce qui est plus sérieux c’est qu’on fait passer un 2e ou 3e choix commercial pour un premium.  Si vous achetez des ‘lots’, cela peut être un déclassé ou simplement une fin de série.  Comme dans un magasin ‘discount’, quand tout est vendu, il n’y en aura plus et vous ne pourrez pas en recommander s’il y a eu de la ‘casse’ sur un chantier.

Note : Ce n’est pas vous (l’acheteur) qui avez le problème.  C’est bien le carreleur qui doit composer avec les variations de calibre qu’il peut y avoir dans le lot.  Pour se protéger contre une accusation d’un ‘défaut de pose’, il fera des joints larges (au moins 5 mm) pour mieux cacher les défauts du carrelage…

les normes conseillé

les normes sont là pour vous conseiller

Les normes qui s’appliquent aux choix commerciaux comme au ‘premium’.

Les prix des carrelages sont directement liés aux classements UPEC et PEI.  Ils déterminent leurs aptitudes à résister à l’usure, au poinçonnement, à l’eau, aux chocs et rayures. Plus un carrelage est résistant et plus il est cher.

Voici les normes qui peuvent vous guider dans votre choix.

 

Le carrelage et ses classements : PEI, UPEC, MOHS

Les classements UPEC (Normes françaises) ou PEI (Normes européennes) qui sont censés apporter des gages de qualité pour le carrelage, ne sont à prendre en considération que par rapport à son usage.

Ces classifications ne définissent pas la qualité du carrelage.  (Si c’est un déclassé, il y a manifestement quelques défauts invisibles pour un œil non professionnel.)  Mais ce sont des caractéristiques minimales qui concernent un usage : un groupe 3, ou PEI 3, suffira pour une chambre de faible trafic, alors qu’un groupe 5, ou PEI 5, sera indispensable pour un lieu public à fort trafic comme un magasin ou centre commercial.  Mais un PEI 3 ou 4 est largement suffisant pour une maison individuelle.

La résistance à l’abrasion.

Lors du choix du carrelage, prêtez attention à la norme PEI. Cette norme européenne correspond à la résistance à l’abrasion et détermine le niveau de passage de votre revêtement de sol.

  • passage modéré (chambre, salle de bain) PEI II.
  • PEI III : passage normal, usage moyen fréquent (salon, salle à manger).
  • passage important, très bonne résistance pour toutes les pièces, y compris la cuisine PEI IV.
  • PEI V : passage intensif (hall d’immeuble, restaurants, bureaux, magasins).

Vous pouvez aussi prendre en compte le classement UPEC (norme française).  Les normes UPEC définissent la résistance à l’usure (passage).  La norme calcule aussi la résistance au poinçonnement (chute d’objet et mobilier).  Elles prennent en compte la question de l’eau (entretien et humidité) et les agents chimiques.

Enfin, pour la résistance aux rayures, référez-vous à l’échelle de MOHS. Elle classe les carreaux en 4 groupes.

  • faible résistance MOHS 1-4.
  • résistance correcte MOHS 5-6.
  • bonne résistance MOHS 7-8.
  • et MOHS 9 à 10 : très bonne résistance.

 

Conclusion

Enfin, nous avons vu

  • Que la variation de prix s’explique par la qualité et la taille du carrelage acheté.
  • Que le premier choix commercial est le plus haut des déclassés mais qu’il n’a que 5% de défectuosité.
  • Qu’il y a des normes qu’il vaut mieux connaitre.  Elles définissent la résistance à l’usure (passage), au poinçonnement (chute d’objet et mobilier).  Et aussi à l’eau (entretien et humidité) et aux agents chimiques.

Cette fiche est un peu plus technique car elle explique la vérité sur le premier choix commercial.  Mais cette compréhension vous permettra de faire le choix de carrelage qui fera votre bonheur.  Ce sera un plaisir pour vos yeux chaque fois que vous rentrerez chez vous.  Demandez d’autres informations techniques à votre conseiller carrelage.

 Autre articles à lire

Astuce° 1 Prenez vos conseils auprès de gens compétents.

http://carrelages-design.fr/conseils/

Astuce n° 2 Ne choisissez pas un revêtement de sol ‘authentique’ au détriment de la santé de sa famille. http://carrelages-design.fr/sante/

 Astuce n° 3 N’oubliez pas que la ‘facilité de nettoyage’ déterminera le plaisir que vous aurez à regarder votre carrelage pendant les années à venir.

http://carrelages-design.fr/nettoyage/

Astuce n° 4 N’essayez pas d’acheter son Carrelage en ligne

http://carrelages-design.fr/carrelage-en-ligne/

Astuce n° 5 Préparez sa visite au magasin de carrelage.

http://carrelages-design.fr/preparer-son-rendez-vous/

Astuce n° 6 Personnalisez la pose de votre carrelage

http://carrelages-design.fr/pose/

Astuce n° 7 On peut carreler sur un ancien carrelage sans tout démonter et sans faire des travaux importants.

http://carrelages-design.fr/carrelage-sur-carrelage/

Bonus Technique

Bonus technique N° 1 Le nombre de joints est déterminé par la grandeur du carrelage choisi.   http://carrelages-design.fr/joints/

Bonus technique n° 2 Choisissez le carrelage de ses rêves en fonction des types de carrelages et les formats. http://carrelages-design.fr/formats

Bonus technique N°3 : (Pour des clients qui s’intéresse aux normes)

http://carrelages-design.fr/normes/

Encore une Bonne ‘idée’ :  Comment éviter d’être frustré par le choix.

http://carrelages-design.fr/choix/

Précédent|Suivant